Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Henry Le Bal , écrivain et dramaturge

Articles avec #theatre : insularis tag

Présentation : "Insularis"

7 Avril 2015 , Rédigé par Henry LE BAL Publié dans #Théâtre : Insularis

 

INSULARIS

 

 

 

 

formatee.png

 

 

 

RÉSUMÉ  

La tempête s'acharne sur l'île depuis des jours. Un homme, seul dans sa maison, écrit le journal de bord du déluge.

Dans le même temps, une marée noire encercle l'île inexorablement. Dialoguant avec sa collection d'oiseaux empaillés, le narrateur peu à peu se réfugie dans son grenier.

 

NOTE


Insularis est une adaptation théâtrale du roman Naamah des éditions « L’âge d’homme » paru en 2011. Cette pièce de théâtre a été créée au théâtre de l’Île de l’île Saint-Louis à Paris à l’automne 2012.

Insularis est un mot latin qui possède trois significations :

  •   Une carte géographique d’îles
  •   Un prisonnier que l’on exile tout seul sur une île
  •   Un gardien de temple seul, la nuit

 

Insularis est un monologue. C’est le débat intérieur d’un habitant d’une île, coupée du 

monde par une tempête qui n’en finit pas.

1è de couv

Le personnage écrit le journal de bord de cette tempête dans son grenier, véritable coque renversée sous le ciel devenu une chute de l’océan lui-même. Il est seul entouré de sa collection d’oiseaux empaillée qui finissent par nouer avec lui un étrange dialogue. Un dialogue constitué de leurs multiples langages.

 

Le livre de la pièce est paru au moment de la création du spectacle aux éditions de « L’Age d’Homme » et il constitue le 1er titre de la collection « Théâtre vivant » de cette même maison d’édition.

La pièce a été créée avec comme comédien principal Marc Di Napoli. Il est à noter que ce fut la première apparition de l’auteur sur scène, il jouera à lui seul le rôle de six oiseaux empaillés. De cette aventure devait naître chez l’auteur un nouveau rapport à l’écriture théâtrale.


Propos recueillis par B.H

Lire la suite

Insularis prochaines représentations

27 Janvier 2013 , Rédigé par Henry LE BAL Publié dans #Théâtre : Insularis

ANNONCE… THÉÂTREInsularis de Henry Le Bal, avec Marco Di Napoli. A ne pas manquer… 

 

Insularis sera jouée :

samedi 9 février à 20 h 30 à la Salle Hiva Oa (Mairie de Pont-Aven) billetterie sur place 12 €


samedi 16 février à 20h30 


dimanche 17 février à 16 h 00


au TY THEATRE. www.ty-theatre.com

Juste derrière la chapelle de Saint-Cadou à Gouesnac’h  

(de Quimper prendre la direction Fouesnant) 

sur Réservation au : 

02 98 54 63 31  ou 06 840 836 00

12 €/ tarif réduit 10 €

 

Merci à Gilles et Catherine de leur accueil dans ce beau lieu de leur compagnie Les Margoden…

Merci à la Mairie de Pont-Aven

Merci à Lise Hascoët pour les décors, à Anne Bihan et Stéfane Rombaut pour la mise en scène…

Pour approfondir :

http://henrylebal.over-blog.com 

·         http://compagnieleparvis.over-blog.fr/

 

 

Lire la suite

les 3 derniers 3 coups de théâtre...

12 Décembre 2012 , Rédigé par Henry LE BAL Publié dans #Théâtre : Insularis

...insularis 3097vont résonner au théâtre de l'île Saint-Louis le week-end prochain.

 

 

les trois dernières représentations de la pièce Insularis

vendredi 14 à 21 h

samedi 15 à 21 h

dimanche 16 à 17h30

 

à vous y retrouver très chaleureusement.

 

 

 

merci à Anne, Lise, Marco, Stéfane...

Lire la suite

Samedi 8 Déc. Rdv à La Mairie du 6e Place Saint-Sulpice

5 Décembre 2012 , Rédigé par Henry LE BAL Publié dans #Théâtre : Insularis

 

 
   Dans le cadre de la semaine des livres et des libraires du VIe arrondissement de Paris, les éditions L’Age d’Hommfêtent leurs auteurs et leurs amis lors d’une journée exceptionnelle de rencontres et de découvertes.

 

de 14 h à 15 h Rencontre Lecture de l'île ultime avec Henry Le Bal et Marco Di Napoli

 

LE SAMEDI 8 DECEMBRE 2012 (12-19H)
MAIRIE DU VIe ARRONDISSEMENT
78 RUE BONAPARTE (PLACE ST-SULPICE) 75006 PARIS - M° ST-SULPICE


Henry Le Bal signera ses derniers ouvrages parus : Naamah le roman et Insularis sa version théâtre.


 

et bien sûr les réprésentations d'Insularis du prochain week-end

 

 

vendredi 7, à 21h00

samedi 8, à 21h00

dimanche 9 à  17h30

 

Réservation :  01 46 33 48 65  

www.theatre-ilesaintlouis.com/

 

Lire la suite
Lire la suite

Insularis par Bogdan-Mihai Dragøt

24 Octobre 2012 , Rédigé par Henry LE BAL Publié dans #Théâtre : Insularis

548695_10151214958151051_1269017887_n.jpg

Insularis par le photographe :

Bogdan-Mihai Dragøt

 

En novembre :

 à 18h30: le vendredi 16, samedi 17

Lire la suite

Insularis : représentations Octobre les 20 et 21

20 Octobre 2012 , Rédigé par Henry LE BAL Publié dans #Théâtre : Insularis

 

samedi 20 octobre à 18h30 et dimanche 21 octobre à 15 h00 : les dernières représentations du mois d'octobre.

rendez-vous les 16 et 17 novembre au Théâtre de l'ile Saint-Louis

insularis-3097.jpg henry-le-bal-Insularis-sept-2012.JPG   insularis 0145 v

 

 

 

 

 

à Lire : http://www.unidivers.fr/henry-lbal-insularis-mystere-angeologique/

 

 

Henry Le Bal > Insularis, mystère angéologique > 12/10 au 16/12

Ecrit par Thierry Jolif. Posté dans Culturel et loisirsDerniers articles nationaux et générauxLittératureSpectacle

Mots-clés : ,

Insularis

Publié le 12 octobre 2012 avec Un commentaire

Une île. Une tempête. Un carnet de bord.La tempête s’acharne sur l’île depuis des jours. Un homme, seul dans sa maison, écrit le journal de bord du déluge. Dans le même temps, une marée noire encercle l’île inexorablement. Dialoguant avec sa collection d’oiseaux empaillés, le narrateur peu à peu se réfugie dans son grenier.Insularis. Le mot, à l’origine, avait trois sens : une carte d’îles, un prisonnier exilé sur une île déserte, ou bien le gardien solitaire d’un temple la nuit. Monologue en deux actes, Insularis est un mystère moderne.

Henry Le Bal a procédé à une réduction alchimique de son roman Naamah (voir notre article). Il en tire un texte court, fracassant, percutant qui nous met face au déluge, face à la réaction humaine devant la catastrophe qui est aussi révélation. Dans son arche solitaire qui est une maison sur une île, le personnage, écrivain par procuration, affronte, lui, deux phénomènes, une marée noire et un déluge. Lequel est naturel, lequel surnaturel ? Dans son arche, nouveau Noé, il n’a que des oiseaux, des oiseaux morts mais qui lui parlent. Dans son arche, nouveau Jacob, il grimpe une échelle et se réfugie dans son grenier d’où il n’entendra plus la langue des oiseaux mais plus fort l’interminable tempête. Si la maison tient bon c’est son esprit qui tangue et qui largue les amarres… 

Commencer à se méfier des Cui Cui… Ne surtout perdre de vue les mots… (p.49)

Mais que sont les mots s’ils ne sont plus messagers, ne sont plus porteurs de sens. S’il ne sont plus adressés à un autre, à un tout Autre… Perdus dans le flot de l’encre, de l’encre noire qui entoure l’île et des flots qui la délave, la détrempe ? Y-a-t-il au-delà des tumultes un langue inaudible, une langue des anges pour des réalités encore innommées ?

Des mots qu’existent déjà mais qu’on peut pas entendre ? Des mots pour après. Pour parler de tout ça, après. Et des mots quand tout ça sera fini, et que ça ne sera plus pareil. (p.84)

Splendide prouesse que ce texte. Epique pièce d’une seule pièce. Ce texte multiple. Dense, riche, virevoltant sous les dehors d’une rigueur de moyens, sous le style d’un apparent ‘ »langage d’enfance », mais d’une enfance en réalité tout adamique… Le style de Le Bal parle sa langue, son écriture parle sa langue. Joviale et profonde, singulièrement prose, phénomènalement poétique. « Prosétique » et prophétique (quand bien même le mot est dévoyé comme tant d’autres aujourd’hui), tout saveur, en mystérieux questionnements retournés et en réponses plus interrogatives encore. Le qu’est-ce qu’écrire, le qu’est-ce que dire… Si nous visons la beauté qu’est-ce que cette violence intrinsèque qui nous coupe, nous dissèque et trouve à se faire dire, encore, encore… avec et dans la nature son si cinglant reflet…

Un seul regret pour nous. Quand donc se trouvera-t-il un lieu ou un organisateur pour programmer à Rennes ce théâtre si spirituel d’un écrivain si breton ?

*

Cette pièce en deux actes de Henry Le Bal, interprétée par Marco Di Napoli, adaptée et mise en scène par l’auteur et la dramaturge Anne Bihan, est une création 2012. Liz Hascoët signe la création des décors et costumes et Stéfan Laurens la création lumière et bruitage.

Henry Le Bal, poète, romancier et dramaturge, écrit sur les non-dits et les personnages des interstices de la Bible. Dans ses romans, il confronte la parole des hommes au Verbe de Dieu. Et par leur version théâtrale il met en scène ce dialogue ultime. La pièce Insularis aura été créée et jouée à sa publication.

La pièce est éditée aux Editions L’Age d’Homme, Insularis, collection Théâtre Vivant, 9€

 

 

Réservez vos places du 12 octobre au 16 décembre 2012

au Théâtre de l’île Saint-Louis 39 quai d’Anjou 75004 PARIS Métro Pont-Marie ou Saint-Paul

Réservation au : 01 46 33 48 65 15 €/ tarif réduit 10 €

OCTOBRE
vendredi 12 – 18 H 30
samedi 13 – 18 H 30
dimanche 14 – 15 H 00
vendredi 19 – 18 H 30
samedi 20 – 18 H 30
dimanche 21 -15 H 00
NOVEMBRE
Vendredi 16 – 18 H 30
samedi 17 – 18 H 30
vendredi 30- 18 H 30
DÉCEMBRE
samedi 1er – 18 H 30
dimanche 2- 15 H 00
vendredi 7- 21 H 00
samedi 8- 21 H 00
dimanche 9- 17 H 30
vendredi 14- 21 H 00
samedi 15 -21 H 00
dimanche 16 – 17 H 30

 

Lire la suite

Insularis

6 Octobre 2012 , Rédigé par Henry LE BAL Publié dans #Théâtre : Insularis

Un grand merci à toute l'équipe artistique d'Insularis pour ces fabuleux mois de répétitions, de créations, qui précèdent cette série de représentations à Paris. Merci à la MJC de Kerfeunteun,  la Cie de Patrick Le Doaré, à l'association Cali et la Mairie d'Ouessant pour leur acceuil pendant ces mois de travail.

Les trois premières représentations démarrent le week-end prochain au Théâtre de l'île Saint-Louis à Paris. Venez nous découvrir jusqu'au 16 décembre...

C'est dans une île accesible par le Métro Saint-Paul ou Pont-Marie. Il est prudent de réserver, c'est une petite jauge.

 

 

Théâtre de l'ile SainT-Louis. paris 4

 Réservation :  01 46 33 48 65  

www.theatre-ilesaintlouis.com/

dates en Octobre 

Vendredi 12 oct à 18h30

Samedi 13 octobre à 18 h30

dimanche 14 octobre à 15h00

 

Vendredi 19 oct à 18h30

Samedi 20 octobre à 18 h30

Dimanche 21 octobre à 15h00

 

IMG_9204.JPGIMG_3097.jpg

Lire la suite

Insularis la couturière

12 Septembre 2012 , Rédigé par Henry LE BAL Publié dans #Théâtre : Insularis

AFFICHE-INSULARIS--HENRY-LE-BAL.JPG Henry, Marc, Anne, Lise, Isabelle, Stéphane sont heureux de vous inviter à participer à l'avant-première représentation d'Insularis

le dimanche 30 septembre à 14 h 30 (Salle Polyvalente - Ouessant)

merci de confirmervotre présence par mail : compagnie.leparvis.@orange.fr Entrée libre places limitées.

Lire la suite

Insularis vient de paraître

30 Août 2012 , Rédigé par Henry LE BAL Publié dans #Théâtre : Insularis

couv-insularis.JPGvient de paraître

Insularis

http://www.lagedhomme.com/boutique/liste_rayons.cfm 

5, rue Férou
75006 Paris (m°Saint Sulpice ou Mabillon)
Tél: 01 55 42 79 79
Fax: 01 40 51 71 02
Librairie Age d'Homme 5 rue Férou PARIS

contact:  lagedhomme@orange.fr

Lire la suite
1 2 > >>