Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Henry Le Bal , écrivain et dramaturge

Présentation : "Insularis"

7 Avril 2015 , Rédigé par Henry LE BAL Publié dans #Théâtre : Insularis

 

INSULARIS

 

 

 

 

formatee.png

 

 

 

RÉSUMÉ  

La tempête s'acharne sur l'île depuis des jours. Un homme, seul dans sa maison, écrit le journal de bord du déluge.

Dans le même temps, une marée noire encercle l'île inexorablement. Dialoguant avec sa collection d'oiseaux empaillés, le narrateur peu à peu se réfugie dans son grenier.

 

NOTE


Insularis est une adaptation théâtrale du roman Naamah des éditions « L’âge d’homme » paru en 2011. Cette pièce de théâtre a été créée au théâtre de l’Île de l’île Saint-Louis à Paris à l’automne 2012.

Insularis est un mot latin qui possède trois significations :

  •   Une carte géographique d’îles
  •   Un prisonnier que l’on exile tout seul sur une île
  •   Un gardien de temple seul, la nuit

 

Insularis est un monologue. C’est le débat intérieur d’un habitant d’une île, coupée du 

monde par une tempête qui n’en finit pas.

1è de couv

Le personnage écrit le journal de bord de cette tempête dans son grenier, véritable coque renversée sous le ciel devenu une chute de l’océan lui-même. Il est seul entouré de sa collection d’oiseaux empaillée qui finissent par nouer avec lui un étrange dialogue. Un dialogue constitué de leurs multiples langages.

 

Le livre de la pièce est paru au moment de la création du spectacle aux éditions de « L’Age d’Homme » et il constitue le 1er titre de la collection « Théâtre vivant » de cette même maison d’édition.

La pièce a été créée avec comme comédien principal Marc Di Napoli. Il est à noter que ce fut la première apparition de l’auteur sur scène, il jouera à lui seul le rôle de six oiseaux empaillés. De cette aventure devait naître chez l’auteur un nouveau rapport à l’écriture théâtrale.


Propos recueillis par B.H

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article